festival Dis-moi dix mots



2016 : UN TROISIEME FESTIVAL, VRAIMENT "FADA" !

du samedi 12 mars au samedi 19 mars 2016

Cette année, nous sommes partis à la découverte du français parlé sur les différents territoires de la francophonie : une incroyable diversité de mots et d'expressions populaires et savoureux, décrivant le quotidien avec humour et poésie !

Chafouin (France), Lumerotte (Belgique), Poudrerie (Québec), Dépanneur (Québec), Tap-tap (Haïti)Champagne (Congo), Vigousse (Suisse)Dracher (Belgique)Ristrette (Suisse), Fada (France)...

Samedi 12 mars : LA SOIRÉE DES 1 000 LUMEROTTES

  Chaque habitant était invité à venir avec une "lumerotte" pour contribuer au grand mandala lumineux réalisé sur la place du village. Une déambulation musicale dans les rues du village, aux lampions, a permis de découvrir les fenêtres illuminées, et la soirée s'est terminée par un lâcher de lanternes célestes. Féérie de la lumière !












Dimanche 13 mars : UNE FORMIDABLE COURSE DE FADAS !

 

Course d'obstacles...



 
...course d'entr'aide

...course joyeuse !

Lundi 14 mars : UNE BELLE RENCONTRE-ATELIER AVEC MELANIE RUTTEN, illustratrice et écrivaine belge

 
 
 

Samedi 19 mars : LA GRANDE JOURNÉE DU FESTIVAL !




 
On suit le "tap tap" et on arrive à la salle des fêtes...
 
... Ça drache fort à l'entrée !
 



Un grand concours photos sur les 10 mots, une grande "lessive des textes"...
 

 Des ateliers : maquettes de tap-tap 
 Atelier art recup'  Une buvette "dépanneur"




 

Un cabaret des mots, pour tous les mots...
 
 

 La scène ouverte...

 
 


 Soirée belge "moules frites", ...

 

 ... suivie d'un spectacle d'improvisation sur les 10 mots.

__________________________________________________________________________

2015 : UN FESTIVAL QUI NOUS A FAIT VOYAGER AVEC LES MOTS !

"Dis-moi dix mots... venus d'ailleurs"

Les cibles de toutes les couleurs, qui avaient envahi (pacifiquement !) Saint-André deux semaines avant le Festival, l’avaient annoncé : la 2è édition du « Festival Dis-moi dix mots », serait pleine de surprises et promettait des voyages. Promesse tenue !

Les dix mots retenus cette année par les pays francophones pour la Semaine de la Langue Française, illustrent la capacité du français à puiser dans d’autres cultures (et pas seulement l’anglais !) pour étoffer son vocabulaire : Amalgame, Bravo, Cibler, Grigri, Inuit, Kermesse, Kitsch, Sérendipité, Wiki, Zénitude

Sources d’inspiration et prétextes à créations multiples, ils ont aussi été l’occasion de découvrir d’autres cultures, venues enrichir la nôtre.

 

C’est par une « flash mob » sur la place du village que tout a commencé : sur une chorégraphie de Géraldine Ribes, des danseurs de tous âges se sont retrouvés pour parcourir le Cours de la Liberté, sous les yeux des passants ravis qui les ont accompagnés jusqu’à la salle des fêtes. 


Là, ils ont découvert quantité d'oeuvres originales, exposées dans des espaces  variés, comme une invitation au voyage.

Première escale à Hawaï, d’où vient le mot       « Wiki », tout récemment entré dans le dictionnaire pour désigner un site internet collaboratif :  sorti de l’imagination du plasticien  Hugues Péterelle, un « wiki puzzle » géant de 4 m2, fait de 16 pièces réalisées sans se consulter  par des personnes ou des groupes différents, s’est construit sous les yeux des visiteurs, émerveillés de ce que peut produire la créativité conjuguée de toutes les inspirations.  




 

Deuxième escale au Japon, avec un espace « zénitude » : jardin zen, massages relaxants, apportaient sérénité et calme au visiteur. 

Celui-ci était ensuite invité à pénétrer dans un igloo pour découvrir la très riche culture « inuit » du Grand Nord, dont de nombreux artistes s’étaient inspirés : masques, peintures, lectures de contes,… 


Du froid, on passait au chaud, avec un superbe arbre à palabres africain, couvert de « grigris » tous plus fantaisistes les uns que les autres et qui briguaient le prix du public ! 

Le « Bravo » des italiens avait également inspiré de nombreuses œuvres (dont des pinatas réalisées par les jeunes de l’Ensoleillade qui ont fait la joie des enfants quand ils les ont brisées en fin de journée !), tout comme          l’« amalgame » venu de l’arabe des alchimistes… 


Avec les particuliers de tous âges, professionnels ou amateurs, tout Saint-André s’y était mis : de la crèche à la maison de retraite, en passant par les écoles, le collège, le centre de loisirs et le service jeunesse, l’Ensoleillade, les associations,… la salle des fêtes paraissait exigüe pour accueillir toutes ces créations.



Des activités diverses étaient proposées tout au long de la journée : un atelier modelage pour faire des créations sur le vif, avec l’aide de la plasticienne Odile Picard et de la potière Véronique Ferber, 


des lectures de contes de tous les pays, la mise en musique par Jean Mach d’une « racontée collective » imaginée avec la conteuse Brigitte Beaumont,… 

Une scène ouverte a permis de découvrir textes, poèmes, chansons, danses,… Et, pendant les pauses, une buvette et une restauration savoureuses étaient proposées aux visiteurs dans une ambiance « kitsch » propice aux échanges conviviaux.


Enfin, la journée s’est terminée par une soirée théâtre d’improvisation avec la Compagnie BAO de Montpellier : un régal d’humour et de virtuosité !

Une journée joyeuse et très conviviale, point d’orgue de plusieurs mois de travail créatif. Vivement l’année prochaine, et les dix mots 2016 ! 




2014 : Un festival
de "ouf" pour ambiancer Saint-André !

Depuis quelques jours, des "totems" représentant chacun de ces dix mots et imaginés par le plasticien Hugues Péterelle et la styliste Sylvie Meyer intriguaient les passants et leur donnaient envie d’en savoir plus…

La journée a commencé sous le soleil par une « flash mob » chorégraphiée par Géraldine Ribes, qui a conduit une soixantaine de danseurs et danseuses de tous âges depuis la place du village jusqu’à la salle des fêtes, "ambiançant" joyeusement le cours de la liberté et faisant sortir dans la rue ou sur leur balcon de nombreux visages amusés puis réjouis.

Dans la salle des fêtes, les visiteurs ont été saisis par la quantité et la variété des oeuvres réalisées. Ils ont pris le temps de les regarder avec intérêt et amusement, de se faire photographier en hurluberlu dans un « photomaton » improvisé, d'entrer dans la « sonothèque » pour entendre une bande sonore originale. 


Ils ont écouté avec émotion les deux histoires imaginées par la conteuse Brigitte Beaumont et les enfants des ateliers Carambole qui, sous la houlette de la céramiste Véronique Ferber et de la plasticienne Odile Picard, en avaient réalisé les personnages et les somptueux décors. 


Petits et grands se sont émerveillés devant les sculptures sur légumes réalisés par Franck Hubner, finaliste des championnats de France (jamais un poireau ou un navet ne leur avait paru si beau et si intéressant !).


L’après-midi, une scène ouverte a été l’occasion de grands éclats de rires bien sûr avec tous ces timbrés, mais aussi d’émotions intenses, avec des sentiments en zigzag à vous remuer le coeur,...; les talents du ténor Jean-Pierre Mouton et de son fils Florent à la guitare comme la fantaisie du groupe La Déraille se sont accordés avec des artistes d’un jour, révélés ce jour-là, pour lire un texte, interpréter une chanson, faire du diabolo en zig-zag, danser comme des oufs !


En soirée et pour clore ce Festival décidément « timbré », la Compagnie du Criquet de Nîmes a fait rire aux larmes les spectateurs avec un match d’improvisation mené sur un rythme d’enfer, toujours à partir des 10 mots !


Fruit d’un processus de création qui aura duré à peine 4 mois ce Festival aura permis à de nombreux habitants du territoire de se révéler et de se rencontrer: artistes professionnels et artistes amateurs, particuliers, enfants de la crèche, adolescents du centre de loisirs, jeunes de l’Ensoleillade, associations diverses, résidents de la maison de retraite, Radio Pays d’Hérault,… tous et chacun auront contribué à cette aventure collective. Une nouvelle façon de « vivre ensemble » grâce à la créativité et à l’expression artistique ? Tel est bien l’objectif de notre association !

Rendez-vous l'année prochaine, pour une deuxième édition du "Festival Dis-moi dix mots !"

 

Comments