Place aux jeunes

Miam Ado du samedi 5 novembre 2016




PREMIER TOP COOK : UN SUCCES !




Une dizaine de jeunes s'est réunie pour un atelier cuisine orchestrée par trois mamans de La Sauce samedi 23 mai à 14h30.
Au menu : cookies et cup cakes. 
Préparer les ingrédients et ustensiles, suivre la recette, se répartir les tâches puis, après l'effort, le réconfort : le goûter, hummm !


Le prochain TOP COOK sera autour de préparations salées !




ENFANTS ET PARENTS ONT REJOINT LA SAUCE 
POUR FETER HALLOWEEN

Le 31 octobre , c’est dans une salle des fêtes méconnaissable, transformée en repaire de sorcières et démons de toutes sortes, que nous avons accueilli 150 enfants et leurs parents, déguisés et grimés avec une grande créativité.

Organisée avec le soutien de la municipalité et le concours des animateurs du centre de loisirs, cette fête d’Halloween s'est déroulée en deux temps : une fête pour les enfants de moins de 11 ans, une soirée avec DJ pour les adolescents et les jeunes.

   

Dans un décor de forêt maudite avec arbres et branchages (fournis par la pépinière Baeza), toiles d’araignées, chauve-souris, squelettes et autres araignées, petits sorciers et sorcières, diablotins et diablotines, avaient le choix entre plusieurs ateliers, animés par les bénévoles de l’association et les éducateurs du centre de loisirs eux aussi venus avec les enfants : fabrication de chapeaux, masques, araignées, photophores, sculptures sur citrouilles, lecture de contes et d’histoires à faire peur dans une ambiance nocturne,… tous les ingrédients étaient là pour une après-midi créative et fantasmagorique, avant le goûter participatif prévu pour clôturer l’après-midi. 

Les adultes accompagnant n’avaient pas boudé leur plaisir de se déguiser eux aussi avec chapeaux, perruques, masques, maquillages et vêtements extravagants. Cette joyeuse troupe a ensuite envahi les rues du village pour sonner aux portes…





A 19 heures, ce sont les ados qui ont pris le relais, une soixantaine de déguisés étaient là pour faire peur, pour terroriser, mais aussi pour danser, pour "bouger le squelette".

Le DJ mettait l'ambiance et les ados n'en demandaient pas plus, ils ont dansé (surtout les filles, il faut bien le dire !), et tous sont restés jusqu'à 22 heures, l'heure cruelle de rentrer à la maison.

En partant, ils ont dit aux bénévoles qui tenaient la buvette : "A l'année prochaine !"

On espère malgré tout les revoir avant, pour d'autres aventures...



Comments