Spectacles

 
 

Tic-Tac d'amour, le samedi 8 juillet 2017 :
L'amour des mots, l'amour toujours !
Jasmine Dziadon et Damien Alibert réussissent un pari formidable : faire une pièce de théâtre sur l'amour et les relations amoureuses avec les textes des chansons de Boby Lapointe !
Un grand bonheur ! "Nous avons choisi de livrer dans une seule et même histoire, où néanmoins chacun peut s'entrevoir, toute l'humanité et le discernement de l'existence, que nous avons ressenti dans les textes de Boby Lapointe. La poésie des vers, le rythme des textes, la fantaisie des personnages, rien n'a été inventé, on a juste ajouté un zest de théâtre !"
Une mise en scène très inventive et réjouissante, signée Jasmine Dziadon. Une soirée très gaie, qui nous a donné le goût des mots !

 
 
 

 

_______________________________________________________

Spectacle de "La petite Sauce", le 14 juin 2017
On s'est laissés emporter par la magie du théâtre, avec les enfants !
"La Petite Sauce", ce sont les ateliers théâtre enfants animés par la comédienne Jasmine Dziadon. De 5 à 14 ans, ils ont choisi de travailler chaque semaine à être comédiens, parce que pouvoir interpréter et procurer des émotions, s'exprimer devant un public, livrer de soi, jouer avec les autres, faire rêver, rire ou réfléchir, les a séduits et enthousiasmés.
Un beau résultat, en fin d'année : deux spectacles "La légende de Merlin" et "L'histoire de Gavroche" dans lesquels les enfants sont intensément impliqués, et pour les décors et les costumes desquels les parents ont été très contributifs.
Jasmine a nimbé le spectacle d'un éclairage magnifique .
Cette "Petite Sauce" a bien pris ! A l'année prochaine, pour d'autres aventures théâtrales !



 

__________________________________________


 

_______________________________________________________


"Les empreintes" et "Tire-toi de mon herbe, Bambi !", le 25 février 2017 :
Hélène Rosset, artiste sculpteur et comédienne marionnettiste, interprète dans ce spectacle une adaptation du conte d'Henri Gougaud, "Les empreintes". Vêtue de noir, elle s'assied devant nous, et fait apparaître au bout de ses doigts un petit personnage marchant sur une route.
Le conte commence. C'est le récit poignant de la vie de cet homme, des évènements qui ont jonché son chemin, des êtres chers qui l'ont accompagné. Il arrive à la fin de son voyage, seul. Derrière lui, il voit l'empreinte de ses pas... et il va relire sa vie..
Les enfants suivent cet homme-marionnette, et les adultes font résonner en eux son histoire. Chacun y lit à sa mesure l'émotion de la vie qui se déroule...

 

_________________________________________

Tic-Tac d'amour, le samedi 8 juillet 2017 :
L'amour des mots, l'amour toujours !
Jasmine Dziadon et Damien Alibert réussissent un pari formidable : faire une pièce de théâtre sur l'amour et les relations amoureuses avec les textes des chansons de Boby Lapointe !
Un grand bonheur ! "Nous avons choisi de livrer dans une seule et même histoire, où néanmoins chacun peut s'entrevoir, toute l'humanité et le discernement de l'existence, que nous avons ressenti dans les textes de Boby Lapointe. La poésie des vers, le rythme des textes, la fantaisie des personnages, rien n'a été inventé, on a juste ajouté un zest de théâtre !"
Une mise en scène très inventive et réjouissante, signée Jasmine Dziadon. Une soirée très gaie, qui nous a donné le goût des mots !
 
 
 
 



______________________________
Spectacle de "La petite Sauce", le 14 juin 2017
On s'est laissés emporter par la magie du théâtre, avec les enfants !
"La Petite Sauce", ce sont les ateliers théâtre enfants animés par la comédienne Jasmine Dziadon. De 5 à 14 ans, ils ont choisi de travailler chaque semaine à être comédiens, parce que pouvoir interpréter et procurer des émotions, s'exprimer devant un public, livrer de soi, jouer avec les autres, faire rêver, rire ou réfléchir, les a séduits et enthousiasmés.
Un beau résultat, en fin d'année : deux spectacles "La légende de Merlin" et "L'histoire de Gavroche" dans lesquels les enfants sont intensément impliqués, et pour les décors et les costumes desquels les parents ont été très contributifs.
Jasmine a nimbé le spectacle d'un éclairage magnifique .
Cette "Petite Sauce" a bien pris ! A l'année prochaine, pour d'autres aventures théâtrales !

 
 

______________________________
"Les empreintes" et "Ote-toi de mon herbe, Bambi !", le 25 février 2017 :
Hélène Rosset, artiste sculpteur et comédienne marionnettiste, interprète dans ce spectacle une adaptation du conte d'Henri Gougaud, "Les empreintes". Vêtue de noir, elle s'assied devant nous, et fait apparaître au bout de ses doigts un petit personnage marchant sur une route.
Le conte commence. C'est le récit poignant de la vie de cet homme, des évènements qui ont jonché son chemin, des êtres chers qui l'ont accompagné. Il arrive à la fin de son voyage, seul. Derrière lui, il voit l'empreinte de ses pas... et il va relire sa vie..
Les enfants suivent cet homme-marionnette, et les adultes font résonner en eux son histoire. Chacun y lit à sa mesure l'émotion de la vie qui se déroule...
 
 
Changement de décor, Olivier rejoint Hélène pour une petite fable rigolote et pleine de sens !
Un couple séduit par le retour à la terre, décide de s'installer en pleine forêt. L'envie de tout maîtriser et de dompter la nature qui les environne va vite les pousser à dépasser les limites du raisonnable. Un bras de fer entre eux et Dame Nature s'engage...

______________________________

Ciné-concert, le samedi 23 janvier 2016 : une soirée formidable !

Nous avions fait la connaissance de Virgile lors de la pièce "Une petite entaille", dans laquelle il jouait de son accordéon tout en commentant l'action des personnages sur scène.

Et nous avions beaucoup apprécié son talent.

Quand nous avons su qu'il faisait du ciné-concert, nous n'avons pas hésité une seconde et nous avons eu raison !

Il nous a fait découvrir ou redécouvrir les bonheurs du cinéma muet à sa création : les projections étaient accompagnées par des musiciens qui jouaient en direct pour accompagner l'action du film. Ainsi, chaque projection était unique, le cinéma était du spectacle vivant !


____________________














_________________






_________________




Cette soirée fut un régal pour tous les âges, avec la projection de trois courts-métrages de Buster Keaton
 et Charlie Chaplin. Le musicien, installé sur scène, regardait les films comme tous les spectateurs, pour en épouser, avec son accordéon, tous les rebondissements, provoquant des rires, des "Oh !" des "Ah !"... 

Après la projection, tout le monde s'est retrouvé autour du buffet participatif, mais l'ambiance s'est rapidement transformée à nouveau : Virgile a pris son accordéon et nous a fait danser...                                                                                                                                      

  

                                                  __________________________________________________________

"Une petite entaille", les 20 et 26 novembre : deux rendez-vous pour une même pièce, 

qui s'est dévoilée progressivement !...

La programmation de "La petite entaille" de Xavier Duringer, jouée par la Compagnie Humani Théâtre 
s'inscrivait dans le cadre de notre partenariat avec le Théâtre du Sillon de Clermont l'Hérault.
Premier temps : une "bande annonce" théâtrale est jouée chez des membres de La Sauce : les acteurs 
jouent des extraits de la pièce, et en présentent les choix artistiques et le travail très particulier demandé
aux acteurs. Chacun d'eux, en effet, joue plusieurs rôles, passant à vue de l'un à l'autre. Un troisième 
personnage, à la fois narrateur et accordéoniste, accompagne de ses mélodies ou de ses éclats brusques les 
étapes de cette histoire qui finit tragiquement. Il est le témoin de la souffrance des hommes, et s'adresse 
tantôt aux spectateurs, tantôt aux personnages. 
 
 

Deuxième temps : la pièce est jouée dans son intégralité, dans la salle des fêtes, qui fait le plein de son 
public ce soir-là.
Pour décor, un banc sur une place de village ou de banlieue perdue. Slim, un jeune qui vient de se faire 
licencier, boit pour oublier et par désoeuvrement. Pour le consoler ou se moquer de lui, ses copains de galère 
organisent pour lui une rencontre avec la belle Lisa et parient sur l'issue de la rencontre.
On rit au début, on s'émeut des petites embrouilles et des désirs brisés, les personnages se frôlent, 
se heurtent, puis s'affrontent dans une lutte constante entre amour et violence, espoir et désespoir.
Ils ont tous une petite entaille en eux, certains finissent par s'y perdre.
L'accordéon épouse leurs émotions, les nôtres.
Un spectacle intime, qui, avec peu de moyens, nous a touchés fort.
  
 




__________________________________________________________


"Non !", le samedi 16 octobre 2015 : une interprétation bouleversante et un débat d'une grande authenticité.

La pièce de théâtre "Non !", est le fruit de la rencontre
entre l'écrivaine Janine Teisson et l'actrice Emilie
Chevrier de la Compagnie "Filomène et Compagnie".
La pièce traite d'un sujet difficile, qui touche de nombreuses familles. Elle met en scène une jeune fille de 17 ans,
soignée dans un hôpital psychiatrique pour 
anorexie. Janine Teisson avait tout d'abord écrit un récit,inspiré de son expérience vécue, et Emilie, très touchée par le texte de Janine, lui a proposé de le mettre en scène.
 

Emilie est seule sur scène. Elle se parle à elle-même, elle répond à des interlocuteurs absents, et elle nous 

fait découvrir petit à petit ce qui l'a conduit à se réfugier dans l'anorexie. Comme ligotée dans son incapacité 
à dire NON aux sollicitations et aux désirs des autres, impuissante à choisir sa vie, elle lutte dans sa solitude 
contre le désespoir et la tentation de l'autodestruction. Elle trouve une porte de sortie à la fin de la pièce.
Le dispositif scénique, extrêmement simple, est renforcé par la projection d'images, images mentales de la
jeune fille.
 
 
 

Compte tenu du sujet, La Sauce avait souhaité faire la représentation dans la salle polyvalente du collège, 
pour toucher les jeunes.
Et le pari a été gagné. La salle était pleine, et le public de tous les âges.
La pièce fut un premier temps très émouvant, et le débat qui suivit le fut tout autant. Janine Teisson a animé 
le débat avec la salle, en témoignant de sa propre expérience avec une telle simplicité qu'elle a délié la parole
de beaucoup de spectateurs qui se sont également exprimés pour témoigner ou pour s'interroger.
Une très belle soirée, d'émotions et d'échanges, qui s'est prolongée, comme toujours, autour d'un chaleureux
buffet participatif.



______________________________________________________________________________


Soirée cubaine,
le samedi 19 septembre 2015 : de la musique et de la danse, pour une rentrée chaleureuse !

C'est par une agréable soirée de fin d'été que nous nous sommes retrouvés nombreux autour des musiciens 
du groupe "AL VERTIGO", dans la cour de l'école Gaubil. Les membres de l'association l'avaient transformée 
en guinguette, avec lampions, buvette et petite restauration, et les musiciens nous ont fait vibrer au son de 
la musique cubaine.
 


 
 
 
 

Tous les âges étaient présents, et la musique nous a réunis jusque tard dans la soirée.
Beaucoup se sont laissés aller au plaisir de la danse, tandis que les autres prenaient le temps de se connaître
et de parler des projets de La Sauce pour les mois à venir : beaucoup de nouveautés au programme pour 
cette saison et beaucoup de rendez-vous à partager !
En attendant, vive la musique, et merci aux musiciens pour leur entrain communicatif !
 

__________________________________________________________

Les Parents Terribles, le 3  juillet 2015 : Une tragi-comédie de la vie de famille...

C'est dans le beau et vaste jardin de Christiane et François LEWIN, à la tombée du jour, que la Compagnie de la Mandrag'Or a interprété cette pièce douce-amère de Cocteau.
Portrait de famille : Une mère jalouse et exclusive, qui idolâtre son fils au point de lui refuser le droit à l'amour ; un père qui se réfugie dans ses rêves et se console avec une jeune fille qu'il "protège"; une tante qui tire les ficelles, son coeur brisé de longue date par un amour déçu ; un fils fougueux et tendre, dont l'amour pur et naïf se perd dans les méandres des sentiments entrecroisés et parfois cruels de son entourage.
Les acteurs, dont la Compagnie fête ses 20 ans cette année, ont su donner à cette pièce dérangeante toutes ses nuances. Ils nous ont fait rire, nous émouvoir, nous révolter parfois, peut-être contre nous-mêmes : ne sommes-nous pas quelquefois, nous aussi, des "parents terribles" ?
Le décor naturel du jardin a donné à cette représentation un cachet très particulier dont les acteurs et la mise en scène ont bien su jouer.
C'est avec un beau soleil couchant aux couleurs chaudes que la pièce s'est terminée, tout à la fois tragique (la mort de la mère) et heureuse (l'amour vainqueur des jeunes libérés des "parents terribles").
De quoi donner à échanger et discuter autour d'un joli buffet ...
Merci à la troupe de la Mandrag'Or !

 

 

 

 


____________________________________________________________________________________

"Mélangez !", un concert de Jean TRICOT, le 30 mai 2015 : une très jolie soirée intimiste

C'est Marilyn et Hubert DEBON qui ont accueilli dans leur maison Jean Tricot et son concert de chansons colorées. Jean Tricot est musicien, compositeur et chanteur. Il aime la musique, les musiques, mais aussi l'écriture et ses chansons sont toujours riches de significations.

Ce soir-là, il était seul avec sa guitare, il nous a conduits sur ses chemins, et nous l'avons suivi.
Entre ironie, appel au bon sens et émotion, il a bousculé joyeusement l'absurdité du racisme, du repli identitaire, de la peur de l'autre.
Mélange des couleurs, mélange de saveurs, mélange des sons, mélange des hommes et de leurs cultures, il nous a donné le goût des mélanges...

Le buffet qui a réuni les spectateurs après le concert était lui aussi plein de saveurs mêlées... Une jolie soirée comme 
un avant-goût de l'été et de ses bonheurs de rencontres !

_____________________________________________________________________________________

Découverte de l'univers du dessin-animé avec

Benoît Chieux

réalisateur, scénariste, concepteur graphique

le 1er mai 2015


Benoît nous a fait l'immense plaisir de partager son univers avec nous pour une journée entière.

Le matin une dizaine d'enfants ont participé, lors d'un atelier d'une heure et demi, à la réalisation d'un film d'animation 
basée sur "Les 3 petits cochons" que l'on peut visionner ci-dessous. L'ensemble des dessins et de l'animation a été réalisé 
par les enfants, Benoît ayant ajouté des bruitages et une bande son.





L'après-midi, c'était au tour des adultes (9 personnes) de suivre uncours de dessin "non académique". Benoît a proposé 
une approche ludique sans jugement avec pour objectif de dessiner pour le plaisir, sans forcément chercher à faire de 
« beaux » dessins. Cet atelier a ravi ses participants qui furent également quelque peu déstabilisés. Mais n'était-ce pas là 
le but recherché...



En fin de journée, devant une assemblée d'une cinquantaine de personne, Benoît nous à fait entrer dans les coulisses de 
la fabrication du dessin-animé. L'interaction avec l'audience a permis des échanges instructifs en toute simplicité. 
Ce fut aussi l'occasion de découvrir le dernier court métrage de Benoît, "Tigres à la queue leu leu" ainsi que la réalisation 
des enfants.

Les échanges se sont poursuivis autour du traditionnel et chaleureux buffet partagé.



Les différentes réalisations de Benoît Chieux sont disponibles ici





                             













_________________________________________________________________________________________________________________________________________


"NOVECENTO, pianiste", le vendredi 10 avril 2015 : une lecture pour un grand voyage...
Ce soir là, nous sommes tous montés à bord du paquebot transatlantique le "Virginian", avec Robert MARCY, alias le trompettiste Tim Tooney, pour écouter l'histoire de son ami Novecento, ce pianiste abandonné bébé, dans un carton, sur le piano de la grande salle du bateau, et qui n'en est jamais descendu.
Robert Marcy nous a donné lecture du récit allégorique et fantastique de l'écrivain italien Alessandro Baricco, "Novecento, pianiste".
 










 


Histoire d'un destin, histoire d'une amitié, histoire d'un bateau, avec pour décor l'Océan sans cesse traversé, en compagnie de passagers venus du monde entier, et l'accompagnement musical d'un piano aux mille variations.
Robert Marcy a mis son talent d'acteur au service de cette histoire et nous a emportés bien loin de la salle polyvalente ! 
Il a donné à la très belle écriture d'Alessandro Baricco le relief et l'inspiration qui ont permis à l'imaginaire de chacun de voguer sur les mots et la musique étrange et magnifique du pianiste Novecento.
Merci, Robert, pour ce voyage...
Les "passagers" de la salle polyvalente n'avaient pas envie, eux non plus, de descendre du bateau à la fin de cette histoire...
Heureusement, le buffet participatif leur a permis de continuer à partager leurs impressions et leurs émotions...
 
 
 



_____________________________________________________________________________

"LA FEMME PHOQUE", le vendredi 6 février 2015 : un beau voyage en pays inuit !
Juste avant les vacances scolaires, La Sauce a embarqué des publics de tous âges pour un magnifique "voyage" en pays inuit.
Parmi les "mots venus d'ailleurs" de l'édition 2015 de "Dis-moi dix mots", il y a le mot "inuit". Une belle occasion, de faire découvrir la culture extrêmement riche de ce peuple de l'Arctique, dans le cadre de la préparation de la 2ème édition du "Festival dis-moi dix mots".

C'est un très beau spectacle musical et poétique de la COMPAGNIE DE L'EMPREINTE qui a permis cette découverte. Dans la salle polyvalente du collège, un igloo accueillait dans sa blancheur nacrée les spectateurs, saisis dès leur entrée par la magie du décor. La conteuse Delphine NAPPEE et la chanteuse-musicienne Véronique MERVEILLE nous ont conduits par leurs récits et mélopées dans l’univers à la fois rude et tendre d’un peuple qui compense la dureté de ses conditions de vie par une relation très forte avec la nature: animaux, rochers, eaux profondes, herbes, étoiles, cosmos, sont, pour les inuits, des compagnons bienveillants et le support d’un puissant imaginaire poétique. L’accompagnement musical et sonore très original, alliant le chant et les résonnances étranges et subtiles de verres frottés, a envoûté les publics de tous âges qui se sont succédés dans l’igloo.


 
 

La Sauce ayant proposé un partenariat au collège et à la municipalité de Saint-André, trois représentations successives ont permis d’accueillir près de 200 spectateurs : une première pour les enfants de l’école élémentaire, une deuxième pour les jeunes du collège et la troisième pour tous publics en soirée.

A l’issue du spectacle, une activité ludique de fabrication de « Inukshuk », agglomérats de galets figurant des êtres humains, était proposée aux spectateurs.

 

 
 
   

Ces créations parmi beaucoup d’autres pourront être admirées pendant le « Festival dis-moi dix mots », le samedi 14 mars prochain ! Une date à noter sur les agendas !


____
_________________________________________________________________________

"PIERRE ET LE LOUP" de Prokoviev, le samedi 24 janvier 2015 : un bonheur pour tous les âges !
Nancy et  Mickaël LEFEVRE et leurs 4 enfants nous ont ouvert leur maison pour accueillir un très joli spectacle tous publics : le fameux conte musical "Pierre et le loup", de Sergueï Prokoviev, dont le succès ne s'est jamais démenti, depuis sa création, tant auprès des enfants que des adultes.
Mais comment faire entendre la partition d'un orchestre entier dans un appartement ?
Le musicien multi-instrumentiste Jean Mach nous a apporté ce soir-là la réponse : en jouant successivement de tous les instruments qui représentent les différents personnages de l'histoire ! La flûte et sa sonorité cristalline pour l'agilité de l'oiseau, le hautbois mélancolique pour le canard, la clarinette pour l'espièglerie et l'agilité du chat, le basson pour le grand père bougon, le cor lugubre pour le loup, les percussions clinquantes pour les chasseurs,... A ses côtés, Monique Soucailles racontait l'histoire, illustrée par de grands dessins qu'elle a réalisés et qui suivent le cours de l'histoire...

 
 

Petits et grands écoutaient, ravis, cette histoire d'enfance dont les adultes ne se lassent pas, qui fait rêver d'un monde où les hommes et les animaux pourraient vivre en bonne intelligence...
C'est avec la virtuosité mais aussi la délicatesse d'un excellent musicien que Jean Mach a fait vivre tous les personnages avec leurs instruments respectifs.
A la fin du spectacle, les nombreux spectateurs de tous âges ont échangé chacun à leur manière autour d'un joli buffet : les uns en jouant, les autres en discutant. 
Merci à Jean et à Monique pour ce bon moment partagé !

____________________________________________________________

Dernier dimanche avant Noël 2014 : Deux concerts en un !
La merveilleuse soprano Pauline Feracci, qui nous avait déjà régalés avec ses "coquineries musicales" en juin dernier, est revenue à Saint-André pour un concert de Noël alternant chants de Noëls traditionnels, airs classiques et plus contemporains. Accompagnée du pianiste Arnaud Tibere-Inglesse, elle a su pendant une heure charmer le public avec des airs connus et familiers et des découvertes musicales.
 
 




Le public était au rendez-vous et le salon de Sophie et Michel COMBE était plein à craquer !
Les deux artistes ont été longuement applaudis, puis la "salle de spectacle" s'est transformée pour accueillir le buffet participatif toujours festif.
C'est alors que Pauline et Arnaud nous ont fait une surprise ! Sans prévenir personne, Arnaud s'est remis au piano pour accompagner Pauline dans un répertoire tout à fait différent : ils ont interprété avec malice et brio une succession d'airs d'opérette. Leur plaisir, évident, fut totalement contagieux, et le public, enthousiaste de cette belle surprise, a partagé avec les artistes le grand bonheur que donne la musique !
Un beau cadeau de Noël !
 
 


____________________________________________________________

"INCONNU A CETTE ADRESSE", de Kressmann Taylor, le samedi 18 et le dimanche 19 octobre 2014 : une aventure théâtrale pour deux membres de La Sauce et des émotions intenses pour des spectateurs très nombreux
Pour son 8ème spectacle de l'année, La Sauce a innové.
Jusqu'alors, les artistes qu'elle a invités, 
acteurs et musiciens, ont tous été 
des professionnels qui présentaient des spectacles rodés dans d'autres salles et qui appréciaient la formule "théâtre d'appartement" pour le contact et les échanges qu'elle permet avec le public.
Pour "Inconnu à cette adresse", la démarche a été tout autre. L'un des objectifs de La Sauce est de faire émerger, connaître et valoriser des talents locaux. C'est donc avec enthousiasme qu'elle a accueilli le projet de deux de ses adhérents. André Vincens et Michel Galtier ne sont pas des acteurs professionnels, mais ils avaient le fort désir de partager avec d'autres l'émotion ressentie à la lecture du livre de Kressman Taylor, dont le message leur semble être d'une grande actualité.

Avec l'aide d'un metteur en scène professionnel, Robert Marcy, ils ont pendant 9 mois travaillé cet échange de lettres entre deux allemands, amis d'enfance, dont l'un est d'origine juive. 
Leur correspondance se situe entre 1932 et 1934. C'est en janvier 1933 que les nazis arrivent au pouvoir. La montée du nazisme sépare les deux amis jusqu'à la tragédie.
Ecrit en 1938, ce livre est devenu un succès mondial.
C'est qu'il montre avec force combien un régime totalitaire peut transformer un homme "normal" en assassin par l'enchainement des compromissions, mais aussi comment son ami peut se venger mortellement, simplement avec des mots.
Pas de discours moralisant dans cette pièce, seulement la description des ressorts psychologiques et de leurs effets sur une amitié. De quoi se poser beaucoup de questions sur soi... et sur un état de société qui peut conduire à ces situations.
Deux représentations ont à peine suffi à répondre à toutes les demandes de réservation. La Sauce commence à trouver son public ! Les longs applaudissements, mais surtout les échanges qui ont suivi, ont été un bel hommage rendu au travail d'André et Michel qui, pénétrés de leurs personnages, nous ont emmenés sur leur chemin de malheur et de destruction.
Merci à André et Michel qui ont offert tout le produit de la recette à La Sauce, pour aider à financer d'autres spectacles de professionnels !

"INCONNU à cette ADRESSE" a ensuite été présenté :
        - le jeudi 8 janvier (le lendemain du massacre de Charlie Hebdo)
                au lycée Nevers de Montpellier devant 60 lycéens
        - le dimanche 11 janvier à CERS (près de Béziers)
___________________________________________________________

"TISSEURS DE VENT", le samedi 20 septembre 2014 : un voyage en pays tzigane...

C'est dans leur hangar très joliment aménagé et ouvert sur leur jardin fleuri que Françoise et André VINCENS ont accueilli La Sauce pour une soirée de contes et musiques tziganes : "Tisseurs de Vent". 
Une cinquantaine de spectateurs, adultes de tous âges et enfants, ont été emportés par la voix et les gestes de la conteuse Clélia Tavoillot et les notes du violoniste Heykel Bouden, pour un voyage initiatique au pays du vent. Ils ont suivi Bartalou, le jeune tzigane, dans sa quête du bonheur et  sa découverte des secrets de la vie. Une succession de contes s'articulent et s'emboitent les uns dans les autres, et bien qu'il n'y ait aucun décor, on a l'impression de traverser des paysages, de se perdre dans des forêts, de tomber amoureux de la plus jolie princesse de la terre, de chevaucher avec un spectre...


Une soirée de bonheur pur, dans un cadre paradisiaque, au cours de laquelle on a partagé le plaisir simple de se faire raconter des histoires...
Merci à la Compagnie L'Oiseau Lyre pour ce beau voyage au Pays du Vent !
___________________________________________________________

"PALMAS ET TAPAS", le mardi 8 juillet 2014 : un duo de danse burlesque et joyeux qui ouvrait bien l'été !
Marie-Catherine et Jean-Yves FAURE ont ouvert à La Sauce leur joli jardin à Cambous pour accueillir un spectacle de plein air très original : deux danseuses contemporaines, Julie Sapy et Giusy Di Giugno, ont conçu un duo de danse flamenco plein de talent mais aussi d'humour ! Autour d'une table, deux flamencas attendent qu'on les serve et s'impatientent. Elles transforment ce moment d'attente en un concert rythmé, dansé et parlé en italien et en espagnol, dans l'espoir d'attirer l'attention du serveur. 
Une mise en scène parfaitement cadencée par Patrice Usseglio, qui a enchanté un public de tous âges, qui a beaucoup ri tout en se laissant prendre au plaisir du rythme des pas des danseuses.


Comme après tous les spectacles organisés par La Sauce, le buffet participatif particulièrement coloré a permis de prolonger les échanges et les rencontres avec les artistes et entre spectateurs. 
Ce fut une belle soirée d'été, sous un ciel clément. Vive l'été qui permet le plaisir des spectacles de plein air !
 

___________________________________________________________


"COQUINERIES MUSICALES", le vendredi 13 juin 2014 : un régal !

C'est un concert original, mêlant humour, séduction et émotion, qu'ont accueilli chez eux Sophie et Michel Combe. Cette fois encore, La Sauce a fait le plein des réservations et on a dû refuser du monde !
La chanteuse Pauline Feracci et la pianiste Claire Adam, toutes deux jeunes musiciennes professionnelles, ont enchanté les spectateurs avec un spectacle qu'elles ont imaginé ensemble autour de mélodies du 20ème siècle.
Pauline Feracci, dont la voix de soprano est d'une grande virtuosité, est une comédienne hors pair aux registres variés : elle met en scène les airs qu'elle interprète avec un tel talent qu'elle entraine avec elle les spectateurs dans des ambiances qui vont de la tendresse au burlesque, en passant par un peu de folie.La pianiste Claire Adam l'accompagne avec subtilité et la complicité qui lie les deux artistes a fait de ce spectacle une heure de pur bonheur.
Les spectateurs enthousiastes, après avoir obtenu trois "bis", ont eu le grand plaisir de prolonger la soirée en compagnie des musiciennes, autour d'un magnifique buffet participatif auquel chacun avait contribué.
Une fois de plus, La Sauce a tenu sa promesse : "créer du liant et donner de la saveur" !


 __________________________________________________________________

DÉGUSTATION MUSICALE ET POÉTIQUE au Domaine de La Croix Chaptal, le dimanche 18 mai 2014

C'est par l'un des plus beaux dimanches de mai que nous nous sommes retrouvés une petite soixantaine de personnes de tous âges au Domaine de la Croix Chaptal pour un évènement convivial original, sous le signe du vin.
Le décor : le vignoble et la cave de Charles PACAUD,  à Cambous, hameau à 2 Km de Saint-André-de-Sangonis.
Les artistes : les acteurs et lecteurs Nicolas Pichot et Michel Combescure, les musiciens Jean Mach, Paul Abecassis et Louis Grès, et Maryse Feracci au chant.
Le thème de la "pièce" : le vin,  en trois actes et trois décors.
Premier acte : L'histoire du vin, à la fois géologique, climatologique, humaine. Avec une passion communicative, Charles Paccaud nous a fait découvrir et comprendre l'histoire du vin dans les civilisations humaines et celle, très particulière, des vins du Languedoc. Ses explications au coeur du paysage étaient entrecoupées de textes lus et racontés, tantôt poétiques, tantôt drôlatiques, et ponctués de mélodies à la clarinette. Le public était captivé, charmé, transporté dans le temps et l'espace par tout ce qu'on lui racontait.

Deuxième acte : La fabrication du vin. Au coeur de sa cave, Charles Pacaud nous a fait comprendre les mystères des saveurs du vin et les processus de vinification. En contrepoint, textes, musiques et chansons donnaient à ses explications un relief tout particulier, en mêlant habilement le rire et le sérieux.
Troisième acte : La dégustation des vins. Mariés avec les mets du buffet participatif auquel chaque participant avait contribué, ils ont été dégustés avec bonheur par les participants attablés à des tonneaux aménagés en "mange debout".  Chacun s'est régalé de saveurs multiples, dont celles du plaisir d'échanger les uns avec les autres, dans une ambiance très conviviale.

______________________________________________________________________________


"L'EFFET PAPILLON", interprété par Jasmine Dziadon et Damien Alibert, le 26 avril 2014 à la salle polyvalente de Saint André

Texte : Jasmine Dziadon
Interprètes : Damien Alibert, Jasmine Dziadon
Décor : Jacques Pons
Collaboration artistique : Guylène Boyer
Appui technique : Association Récrécité
Affiche : dessin original de Viviane Weber
Costumes : Georgette Mico
Administration : Association l'Atelier
   
Voilà une bien belle manière de commencer les vacances scolaires ! 
C'est dans une salle polyvalente remplie et magnifiée par des décors printaniers que petits et grands ont pu assister à un spectacle drôle et poétique. L'histoire d'une belle marguerite qui tombe amoureuse d'un papillon qui disparaît. Grenouilles, tortues, chouette, épouvantail… entrent alors dans la ronde pour aider la fleur à retrouver son amoureux.
           
Des accessoires amusants, une guitare pour s’accompagner, des airs connus puisés du répertoire classique à celui d’aujourd’hui, des moments contés, joués, ou chantés par deux comédiens complices, voici les ingrédients qui nous ont permis de passer un très bon moment.

Le spectacle a été suivi d'un goûter offert par La Sauce et pris au soleil dans le parc en compagnie des comédiens.

___________________________________________________________________

"MISE À MOTS", pièce de Gérald Gruhn, jouée le 29 mars 2014 chez Marilyn et Hubert Debon

Interprétation : Nicolas Scali et Pierre Rouquette
Mise en scène : Bernard Cenzi
Compagnie Malampia

C'est dans le salon de leur maison en bord d'Hérault que Marilyn et Hubert ont accueilli deux acteurs de la compagnie Malampia et 35 spectateurs pour une heure d'un dialogue très particulier : un comédien "classique" se trouve pris en otage sur scène par un autre comédien, en réalité "tueur à gages", qui lui donne un crédit de 3 295 mots avant de l'exécuter. Les mots eux-mêmes sont des armes redoutables. L'échéance de la mort prochaine leur donne un nouveau relief. Dans ce dialogue souvent grinçant, les questions du sens du théâtre, des rapports entre fiction et réalité et de la valeur des mots, sont abordés entre humour et drame.
A la fin du spectacle, spectateurs et acteurs se sont retrouvés autour d'un buffet participatif très savoureux pour échanger sur la pièce, avec fond "musical" : à la nuit tombée, une forme imprévue de concert a succédé au théâtre, avec un choeur déchaîné de grenouilles, nombreuses en bord d'Hérault à cette saison !
Décidément, le théâtre d'appartement permet des découvertes de toutes sortes !


                                _________________________________________________________

"Quels enfants laisserons-nous à la planète ?"
Documentaire de Anne BARTH sur l'école du Colibri, créée dans la Drôme sur le site des Amanins de  Pierre RABHI.
Le 21 février 2014, La Sauce organisait une soirée projection-débat, à partir du film documentaire de la réalisatrice Anne BARTH sur l'école du Colibri.
Ce très beau film est le fruit d'une année de présence dans l'école avec les enfants et de dialogues avec l'institutrice Isabelle PELOUX qui la dirige.
Il ne s'agissait pas de la présenter comme un modèle, mais de partir de cette expérience pour réfléchir et échanger ensemble sur des pratiques éducatives.
Cette école s'attache à développer en parallèle des méthodes pédagogiques facilitant les apprentissages et un travail sur la rencontre avec les autres et avec soi-même.
Lieu ouvert inscrit dans un lieu de vie en pleine nature, elle facilite le lien entre les apprentissages et la vie réelle ainsi que le rapport direct avec la nature et tout l'imaginaire q'elle permet de développer.
                                                                                    

Le débat qui a suivi la projection, était animé par Joëlle RICHARDIERE, pédagogue qui a travaillé avec l'école du colibri et qui est membre de La Sauce. Il a porté sur diverses questions abordées dans le film :
- comment aider les enfants à apprendre en développant différentes sortes d'intelligence ? Quels outils pour développer dans un groupe la coopération et l'entr'aide plutôt que la compétition ?
- comment apprendre à vivre ensemble ? Ecouter l'autre, résoudre les conflits, développer la confiance réciproque,...
- comment aider l'enfant à mieux se connaître, gérer ses émotions, apprivoiser ses peurs,...
Toutes ces questions ont été abordées dans le cadre de l'éducation des enfants, mais le débat a montré qu'elles concernent tout autant les adultes.
Ce fut une belle soirée d'échanges, dont chacun est ressorti avec des outils pour mieux communiquer avec ses enfants et avec les autres.

___________________________________________________________________________________________________________________________________________________

"UNE FRITE DANS LE SUCRE" pièce d'Alan Bennett tirée de "Moulins à paroles" 
jouée le 18 janvier 2014 chez Françoise et André Vincens

interprétée par Sébastien Lagord

son et lumière: Anne-Cécile Rizzo

Samedi 18 janvier, Françoise et André Vincens ont accueilli dans leur maison, en plein cœur du village, le comédien Sébastien Lagord et sa régisseuse Anne-Cécile Rizzo, pour la pièce d’Alan Benett « Une frite dans le sucre ».

Les réservations avaient fait le plein et 35 spectateurs se sont laissés emporter et émouvoir par l’histoire de Graham Whittaker et de sa mère. Le comédien Sébastien Lagord, avec un talent admirable, dans un décor agrandi par des jeux de miroirs, a fait vivre sous leurs yeux Graham, sa vieille mère avec un de ses amours de jeunesse et une série de personnages colorés, provoquant émotions, sourires, éclats de rire. Sébastien Lagord aime ses personnages et nous les fait aimer, portant un regard tendre sur leurs rêves, leur solitude, leur difficulté à trouver le bonheur.

Après la représentation, les spectateurs et les artistes se sont retrouvés autour d’un buffet participatif auquel chacun avait contribué. Sébastien Lagord, par ailleurs directeur de la compagnie l’Astrolabe, aime le théâtre d’appartement pour les contacts qu’il permet et les échanges avec lui se sont prolongés tard dans la soirée.

Un beau moment de théâtre et de convivialité !

Pendant ce temps, 7 enfants des parents qui participaient à la soirée étaient accueillis par un couple d’adhérents qui, ce soir là, assuraient la « garderie solidaire ». Au programme, une animation variée : improvisations au piano, dessin, jeux de mime, les plus grands s’occupant aussi des plus petits. Pour eux aussi ce fut une belle soirée !

La pièce a remporté un tel succès qu'elle a été rejouée le samedi 22 mars 2014 dans le même lieu devant une cinquantaine de personnes pour accueillir ceux qui n'ont pu assister à la première représentation.



Sous-pages (1) : ciné-débat
Comments